a

Lorem ipsum dolor amet, modus intellegebat duo dolorum graecis

Follow Us
Image Alt

Montessori

Maria Montessori

Maria Montessori

A la fin du 19 ème siècle, Maria Montessori, âgée de 26 ans, est l’une des premières femmes diplômées en médecine en Italie. Son expérience auprès des enfants déficients, son intérêt pour les travaux de Jean Itard et Edouard Seguin, lui font comprendre l’importance du mouvement et du développement sensoriel pour la construction de l’intelligence. « L’enfant n’est pas un vase que l’on remplit mais une source que l’on laisse jaillir » et « la fonction du milieu n’est pas de former l’enfant, mais de lui permettre de se révéler. » (L’enfant)

Les piliers pédagogiques

La pédagogie Montessori repose sur le respect des périodes sensibles car le développement de chaque enfant est unique et ne se fait pas de façon linéaire. De 0 à 3 ans, l’esprit est dit « absorbant inconscient » : on va solliciter son esprit en proposant du matériel adapté, intelligent, qui lui permet de développer ses capacités psychiques et physiques. Les périodes dites sensibles des 0-3 ans sont l’ordre, la coordination des mouvements, le langage, le développement sensoriel dont l’éveil aux sons et à la danse et le développement social.

Un bébé qui dort dans la crèche écologique Montessori de Pantin
Un mobile Montessori dans la crèche écologique de Pantin

Le Nido

De la naissance à la marche assurée, le Nido qui accueille les bébés est un bel environnement, à la fois douillet, ordonné et rassurant. Ils ont du matériel à disposition répondant à leurs envies d’explorations sensorielles. De la naissance à 18 mois, un énorme travail va avoir lieu : l’enfant va acquérir la faculté de se retourner, de se mettre assis, de se déplacer puis de marcher. L’enfant a donc à sa disposition du matériel qui lui permettra de s’entraîner de la position debout à la marche : gros pouf, barre de brachiation. D’autre part, nous ne plaçons pas les bébés dans des positions qu’ils ne sont pas capables de prendre eux-mêmes spontanément. Par exemple, nous n’asseyons pas un enfant qui ne s’assoit pas par lui-même. Enfin, la professionnelle aura toujours à cœur de communiquer par le langage, le regard et le toucher avec le bébé.

La Communauté enfantine

Vers 15-18 mois, l’enfant acquiert la marche, la capacité à transporter un objet à 2 mains, le début de la parole et l’envie d’imiter et de répéter. Il imite les actes de ceux qui l’entourent : les éducateurs vont lui donner la possibilité de faire comme les adultes et de reproduire les gestes grâce aux activités de vie pratique. L’adulte montrera de manière précise, séquencée, méthodique et lente comment faire. Puis l’enfant, après avoir analysé les étapes logiques de l’activité, va se concentrer, s’exercer, tâtonner, expérimenter sans avoir aucune pression de résultat. Il va essayer de nombreuses fois de le refaire lui-même. Le développement du langage revêt aussi une importance particulière. Les adultes s’adressent à l’enfant avec un vocabulaire riche et précis, en utilisant les termes exacts et une syntaxe correcte. L’interaction avec l’adulte est primordiale et source de plaisir.

Des anneaux dans la crèche écologique Montessori de Pantin
Materiel de vie pratique dans la crèche écologique Montessori de Pantin

Le Matériel Montessori

Pour Maria Montessori, c’est par le travail de la main que l’enfant développe sa vie psychique et son intelligence. C’est grâce à une manipulation répétée que l’enfant acquiert une connaissance de plus en plus fine du monde qui l’entoure et qu’il construit et développe sa propre intelligence. Diverses activités vont lui permettre d’affiner sa préhension et de développer sa coordination œil-main. Du petit matériel aux plus gros mobiliers, une attention particulière est portée à chaque détail, ainsi qu’aux normes européennes afin d’offrir aux enfants un mobilier en toute sécurité, sain et un matériel pédagogique de la plus haute qualité. Tout est fait pour aider l’enfant à faire seul, à gagner en autonomie, en l’encourageant avec bienveillance. L’enfant prend conscience de ses propres capacités et gagne progressivement en confiance. L’éducateur propose du matériel et des activités en fonction des besoins de chaque enfant et les progressions pédagogiques sont pensées et développées autour des grands domaines : l’ordre, le langage, la motricité globale et la motricité fine, la créativité, le bien-vivre ensemble. Enfin, à la crèche, pas de transat, de chaises hautes, de youpalas : les enfants sont libres de leurs mouvements et tant qu’ils ne s’assoient pas seuls, ils mangent sur les genoux des éducatrices. Un enfant n’est jamais mis dans une position qu’il ne sait pas prendre de lui même. L’enfant essaie, se sent prêt à explorer de nouvelles possibilités. Cette maîtrise de sa motricité se répercute sur le développement de toute sa personnalité et influence son développement psychique. En expérimentant et en découvrant leurs possibilités motrices, les enfants développent un esprit d’intense sécurité et un intérêt pour la découverte du monde. Ils font preuve d’attention, de persévérance dans leurs tentatives : ils découvrent le plaisir de l’activité de façon autonome et éprouvent un sentiment de sécurité.